UNESCO History Project Conferences

UNESCO History Project Conferences

Organizer
Le Comité scientifique international du projet Histoire de l’UNESCO
Venue
Location
-
Country
France
From - Until
12.01.2008 -
Deadline
12.01.2008
By
Wong, Laura

Le Comité scientifique international du projet Histoire de l’UNESCO prévoit d’organiser trois conférences internationales en 2009-2010, avec pour but commun d’encourager et de stimuler la recherche historique et la réflexion sur les programmes, activités et orientations de l’UNESCO de 1945 à aujourd’hui. Ces trois conférences font suite au colloque international sur l’histoire de l’UNESCO qui s’est tenu à Paris à l’occasion du 60e anniversaire de l’UNESCO en novembre 2005. On peut trouver des informations de base sur le projet Histoire de l’UNESCO et sur la composition de son Comité scientifique international à l’adresse www.unesco.org/archives.

Les thèmes
Le Comité a retenu les trois thèmes suivants:
1. «Vers une histoire transnationale des organisations internationales : Méthodologie/Epistémologie». Cette conférence s’intéressera en particulier à l’UNESCO à titre d’étude de cas et adoptera une vue plus large des questions méthodologiques en rapport avec l’étude de l’histoire des organisations internationales. La conférence se tiendra au printemps 2009. Le lieu et la date exacts seront confirmés en février 2008.

2. «L’UNESCO et la Guerre froide». L’UNESCO a été un terrain important de la Guerre froide, mais aussi un acteur ayant son propre agenda. Le but de la conférence est d’explorer différentes perspectives historiques concernant l’étendue de l’impact de la Guerre froide sur l’UNESCO et réciproquement. La conférence devrait se tenir à l’automne 2009. Le lieu et la date exacts seront confirmés en février 2008.

3. «L’UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation». Parmi les États membres fondateurs de l’UNESCO figuraient à la fois des puissances coloniales et d’anciennes colonies. La conférence invite les étudiants et les chercheurs à utiliser différentes approches méthodologiques et différents cadres intellectuels pour réfléchir au rôle historique de l’UNESCO, à ses orientations pertinentes et à ses actions concernant le colonialisme et la période de la décolonisation. La conférence devrait se tenir au printemps 2010. Le lieu et la date exacts seront confirmés en février 2008.

L’appel à recherches : 2007-2010
Le Comité scientifique international du projet Histoire de l’UNESCO invite à manifester leur intérêt les historiens et autres étudiants et chercheurs qui s’intéressent à l’histoire de l’UNESCO en général et à un ou plusieurs des trois thèmes retenus - histoire transnationale, Guerre froide, colonisation et décolonisation. Ils devront soumettre un résumé de 100 à 500 mots décrivant leurs intérêts de recherche et un bref CV ainsi que leurs coordonnées personnelles. Il n’est pas nécessaire qu’ils soient spécialisés dans l’histoire de l’UNESCO ou des organisations internationales, mais il faut qu’ils soient résolus à mener des recherches qui font appel aux archives et à l’histoire des organisations internationales.

Suite aux réponses reçues, le Comité décidera des séances à organiser, des communications à présenter et du programme détaillé de chaque conférence. Les frais de voyage et d’hébergement des intervenants seront pris en charge. Un choix de communications présentées sera publié en anglais et en français une fois que les conférences se seront tenues. Les principaux résultats de ces conférences seront aussi présentés au 21e Congrès international des sciences historiques, qui se tiendra à Amsterdam, Pays-Bas, en août 2010.

Vous êtes prié d’adresser par courriel votre « manifestation d’intérêt » au Coordonnateur du projet Histoire de l’UNESCO, M. Jens Boel (j.boel@unesco.org), à qui vous pouvez aussi adresser vos demandes de renseignements concernant le processus de présentation. Veuillez aussi adresser une copie de votre message de « manifestation d’intérêt » au président du Comité scientifique international du projet Histoire de l’UNESCO, M. Jean-François Sirinelli, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po, Paris (jean-francois.sirinelli@sciences-po.fr)

Veuillez faire parvenir votre réponse avant le 12 janvier 2008. Cela permettra au Comité scientifique international du projet Histoire de l’UNESCO de prendre en considération votre proposition lorsqu’il planifiera le programme des différentes conférences à sa réunion du 18 janvier 2008. Les propositions reçues après le 12 janvier mais avant le 30 avril 2008 seront aussi prises en considération aux fins d’inclusion dans une des trois conférences.

Informations complémentaires :

Thème 1 : «Vers une histoire transnationale des organisations internationales: Méthodologie/ Epistémologie»
Depuis sa création en 1945, l’UNESCO a joué un rôle important pour ce qui est de faire avancer les débats méthodologiques et épistémologiques dans le domaine des études historiques, du lancement, après la Deuxième Guerre mondiale, du projet d’ « Histoire de l’humanité » et du premier Journal of World History à son engagement actuel dans les histoires transatlantiques de l’esclavage et des migrations. Le présent appel à manifestation d’intérêt s’adresse aux chercheurs qui sont désireux d’introduire des questions de ce genre dans l’étude des organisations internationales, s’agissant en particulier, mais pas exclusivement, de l’UNESCO. Nous invitons les historiens s’intéressant déjà ou voulant s’intéresser aux débats méthodologiques et épistémologiques à contribuer au réseau que l’UNESCO est en train de mettre en place et à manifester leur intention de participer à une conférence qui se tiendra au printemps 2009.

Bien que l’histoire transnationale ait maintenant sa place dans de nombreux domaines, contestant la prépondérance de l’État-nation comme cadre de la recherche sur les vies, expériences et événements du passé, elle n’a guère touché le domaine traditionnel des études internationales. La réflexion sur le contexte transnational dans lequel les organisations internationales sont nées et ont fonctionné soulève des questions difficiles non seulement pour les études nationales mais aussi pour l’histoire internationale et diplomatique. Elle met l’accent sur l’environnement dans lequel des organisations comme l’UNESCO ont vu le jour, environnement qui était fortement marqué par la prépondérance continue des États-nations, mais qui d’autre part inspirait et appelait d’autres types d’action et de connaissances politiques, sociales et culturelles. Notre but est d’encourager les travaux novateurs qui intègrent l’étude de l’UNESCO et des organisations internationales dans le courant dominant des histoires internationales et nationales et des approches interdisciplinaires.

Nous sommes particulièrement intéressés par des propositions portant sur un des thèmes suivants:

Archives transnationales
Histoire internationale des organisations internationales
Subjectivités et sujets

Thème 2: «L’UNESCO et la Guerre froide»
Cette conférence vise à jeter les bases d’une nouvelle synthèse interprétative de l’histoire de l’UNESCO, en mettant particulièrement l’accent sur le rôle et la place de l’UNESCO dans la Guerre froide, sur la base des éléments fournis par de multiples archives et par les recherches déjà menées sur les organisations internationales. Les chercheurs sont invités à explorer l’histoire de l’UNESCO non seulement en tant que forum de la confrontation idéologique Est-Ouest, mais aussi en tant qu’entité qui a notablement influencé ce combat pour les cœurs et les esprits. Les approches du thème devraient souligner les perspectives transnationales, telles que celles de différents acteurs nationaux, organisations non gouvernementales, groupes d’activistes, etc. Les études incluant des aspects plus généraux de l’histoire de l’UNESCO, y compris son action de promotion de la coopération intellectuelle et ses diverses initiatives dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, qui se sont déployées à l’UNESCO à l’époque de la Guerre froide, sont également bienvenues.

Parmi les questions qui pourraient être abordées à la conférence, il y a celle de savoir si les relations Est-Ouest ont été ou non redéfinies du fait des initiatives de l’UNESCO, par exemple par son parrainage de conférences inter-civilisations et la publication de sa collection sur l’histoire mondiale. Le rôle de l’UNESCO en tant que lieu de rencontre de scientifiques, de chercheurs et de groupes professionnels très divers de toutes les régions du monde, y compris de pays situés de part et d’autre du Rideau de fer, pourrait être analysé dans cette perspective. Des communications pourraient aussi traiter du rôle joué par la Guerre froide dans les entreprises stratégiques de l’UNESCO, par exemple dans le domaine des politiques de la communication, ainsi que dans les projets de l’Organisation dans différents États membres, en particulier les pays en développement et les nouveaux pays indépendants.

Nous encourageons fortement le recours à des sources et des archives très diverses.

Thème 3: «L’UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation»
On ne saurait écrire l’histoire de l’UNESCO sans réfléchir à sa relation avec l’émancipation massive des peuples et des nations qui s’est produite après 1946. Comment ces phénomènes ont-ils interagi avec l’évolution propre de l’UNESCO, à savoir son orientation, ses thèmes, ses structures et ses fonctions, son financement, son leadership et les conflits internes de l’institution et ses réseaux en concurrence ? Cette histoire comporte de multiples facettes. Même si l’on considère les acteurs en jeu, des questions se posent concernant non seulement les relations entre les colonisateurs et les colonisés mais aussi le rôle que l’UNESCO elle-même a joué dans la décolonisation.

Quel a été le rôle de l’UNESCO dans les débats explosifs concernant l’avenir de ces empires coloniaux dont les (anciens) maîtres figuraient parmi les puissances exerçant l’influence majeure sur les programmes et le financement de l’UNESCO, et dont la légitimité historique était encore renforcée par leur statut de membres fondateurs de l’Organisation ? Comment cette institution, qui était censée consacrer son action et ses ressources à la promotion de l’éducation et de la culture pour la paix, s’est-elle positionnée par rapport à des mouvements de libération nationale qui s’exprimaient parfois par la violence ?
Il est certain que l’UNESCO a apporté de nombreuses contributions, sous diverses formes, à la construction et à la consolidation des nouveaux États-nations issus du processus de décolonisation. L’action de l’UNESCO a ainsi contribué à la concrétisation et à la consolidation des indépendances nationales. Dans un cadre bilatéral comme dans un cadre multilatéral, l’UNESCO a lancé de nombreux programmes et projets ou approuvé des initiatives visant à aider ces nouveaux États, en particulier dans le domaine de l’éducation et de la formation. En même temps, la décolonisation a profondément influencé les idées et les développements dans les métropoles. De quelles manières l’UNESCO a-t-elle contribué à la pensée postcoloniale, non seulement dans les anciennes colonies mais aussi dans les sphères métropolitaines?

Ce type d’enjeux transnationaux de l’histoire des rapports de l’UNESCO avec la décolonisation demeurent dans une large mesure inexplorés. C’est pourquoi les manifestations d’intérêt sont particulièrement encouragées de la part des chercheurs qui s’intéressent aux approches transnationales de l’UNESCO et de la décolonisation, y compris des thèmes tels que les suivants :
- L’UNESCO et les concepts de race ;
- La série d’Histoires publiées par l’UNESCO ;
- L’UNESCO face aux questions coloniales et aux luttes de libération nationale
- La décolonisation en Afrique et en Asie et son impact sur l’UNESCO ;
- La « décolonisation des esprits » - le rôle de la culture et de l’éducation ;
- La décolonisation et l’avenir des dialogues culturels.

Programm

Contact (announcement)

Jens Boel (Coordonnateur du projet Histoire de l’UNESCO)
E-Mail: j.boel@unesco.org

M. Jean-François Sirinelli (directeur du Centre d’histoire de Sciences Po, Paris)
E-Mail: jean-francois.sirinelli@sciences-po.fr

http://www.unesco.org/archives/call.htm
Editors Information
Published on
11.01.2008
Author(s)
Contributor
Classification
Temporal Classification
Regional Classification
Additional Informations
Country Event
Language(s) of event
French
Language of announcement